FRIDA

/FRIDA
FRIDA 2018-04-05T22:47:40+00:00

Project Description

FRIDA

Loading...

Cher visiteur !

Laissez vos pensées s’envoler pour un voyage intriguant au Mexique, le monde de l’artiste exceptionnelle, Frida Kahlo. Ressentez la féerie des couleurs qui vous entourent, observez les rues remplies de gens qui dansent, mais aussi la pauvreté profonde et la tristesse, accompagnant la joie. Ici, la tradition se mélange avec la modernité. C’est un monde plein de contrastes, tellement visibles dans son art. C’étaient justement les peintures explosant de couleurs et d’émotions, créées par Frida, qui ont été l’impulsion principale au projet Frida d’Isabel March.

Les costumes, inspirés par cette femme, extrêmement forte et indépendante – la fierté du Mexique, et par ses œuvres non évidentes, ont été créés dans le cadre d’une séance photo, qui consiste en une série de photographies et de costumes de haute couture. L’auteure, fascinée par les travaux du peintre, a décidé de concevoir des robes qui refléteraient l’âme de treize peintures de Frida Kahlo.

« 

J’essaierai des crayons

taillés au point infini

qui regarde toujours de l’avant :

Le vert – la lumière tiède et bonne

Le pourpre – le vieux TLAPALI aztèque, le sang du thon, le plus vif et le plus ancien

Le café – la couleur de la sauce mole, de feuilles mortes

Le rouge – la terre

Le jaune : la folie, la maladie, la peur,

la partie du soleil et de la joie

Le bleu – l’électricité et la pureté, l’amour

Le noir – rien n’est noir, réellement rien

Le vert – les feuilles, la tristesse, la science, toute l’Allemagne est de cette couleur

Le jaune – plus de folie et de mystère,

tous les fantômes portent des vêtements de cette couleur ou, du moins, leurs sous-vêtements

Le turquoise – la couleur des mauvaises nouvelles et des bonnes affaires

Le bleu marine – la distance. La tendresse peut aussi être de cette couleur.

Le rouge – le sang ? en fait, qui sait ? 

 » 

Frida Kahlo

Les couleurs soigneusement sélectionnées ainsi que la combinaison des nuances de tissus et des accessoires, ont pour but de visualiser les effets d’aplats de couleur, visibles sur les peintures. Regardez l’un des costumes, inspiré par l’œuvre « Autoportrait aux cheveux coupés ». L’ensemble de la création est fait d’une matière noire imitant le crin. C’est une référence claire aux touffes de cheveux éparpillés autour de l’héroïne sur la peinture.

Un autre costume, se référant strictement à la vie de Frida Kahlo et à son travail, est la création qui s’inspire de l’œuvre « Le Cerf blessé ». Cette peinture a été conçue au moment critique de la vie du peintre. Avec l’état de sa santé en déclin, au cours d’une relation mouvementée et douloureuse avec Diego Rivera, Frida s’est imaginée elle-même comme un cerf blessé. Le costume, dont la partie supérieure est inspirée par le fond de l’image, a été réalisé d’un body en dentelle, très transparent. Sa tonalité, ainsi que celle du collier brodé de feuilles, ont été corrélées avec les couleurs automnales de la forêt. La partie inférieure est un hommage à l’artiste elle-même. C’est une jupe faite de la matière qui, dans sa texture, ressemble à la chevelure délicate du cerf.

De nombreuses dentelles, des franges et des soies de tonalités diverses racontent l’histoire de la féminité, de l’artisanat, du folk et de l’art. Les tissus fusionnent tous ces éléments en un ensemble cohérent, et leur diversité est une interprétation des matières mexicaines à motifs et un reflet des textures visibles dans les peintures de Frida Kahlo.

Cette collection comprend de nombreuses jupes, censées souligner la féminité, la sensibilité et l’originalité de la beauté d’une peintre, tandis que les costumes représentent l’histoire de son opposition au monde dans le marasme. Ils montrent le pouvoir masculin et l’ouverture sexuelle. Les corsets sont également un élément-clé imitant la vie de Frida, qui pendant des années a été « emprisonnée » dans le corset orthopédique. Pendant la réalisation de sa collection, la créatrice a décidé d’enrichir les vêtements avec un style folklorique, en y ajoutant des insertions florales de mercerie. Cela a permis de créer une collection unique des robes folkloriques de haute couture.

L’intention du projet est une interprétation d’auteur du personnage de Frida Kahlo, de l’art et de la culture du Mexique remplie de contraste. C’est une collection d’avant-garde et folklorique de haute couture, qui assemble tous ces éléments. C’est un récit d’une femme forte, extrêmement pittoresque spirituellement et physiquement, remplie de tristesse et de rêves non accomplis, de sa relation avec Diego Rivera et d’une affiliation à la tradition mexicaine, racontée dans le contexte polonais par une Polonaise vivant à Paris.

Ce qui associe ce projet dans son ensemble, est l’inspiration par les œuvres des artistes mexicains renommés : David Alfaro Siqueiros, Jose Clemente et, déjà mentionné, Diego Rivera. Ils ont été nommés pères de la peinture murale de la renaissance mexicaine – des graphiques monumentales, pleines de couleurs sur des thèmes nationaux, placées sur les façades des bâtiments.

Dans cette collection, nous pouvons également retrouver la référence à la fascination de l’auteure par la fête mexicaine de la mort, Día de Muertos. Cela est visible dans les masques inspirés par le personnage de La Catrina. La diversification des costumes avec le masque de La Catrina avec le motif eschatologique et floral, mis sur le visage, se réfère au personnage de Diego Rivera, le partenaire de vie de Frida Kahlo. Pour l’artiste, le monde naturel était une expression du bonheur et de l’énergie de la vie. De nombreuses peintures représentant des fleurs et des fruits contiennent des symboles érotiques à peine perceptibles. Selon elle, c’était justement la nature qui pouvait briser le tabou de la sexualité féminine.

Cher visiteur, nous vous invitons au voyage à travers le monde de Frida Kahlo, le monde plein de contrastes, de nuances et de désirs. Entourez-vous de couleurs, si claires et chaudes, de prime abord, qui cachent sous leur surface la solitude, le vide et la tristesse.